Accueil > Actualités > 4 mars 2016. FCO : vaccination et zonage

4 mars 2016. FCO : vaccination et zonage

Depuis le 25 février 2016, la zone réglementée a évolué. La ZR s’est étendue plus au Sud dans le département de l’Aude, mais une petite partie reste en ZI. Les PO restent en ZI.

La commande de l’Etat pour vacciner 8 millions de bovins et 2,5 millions d’ovins ne sera réellement effective qu’à partir de mai 2016, contraignant ainsi à gérer une pénurie de vaccins et à maintenir pour le moment encore une priorité à la ZR.
L’instruction ci-jointe précise le nombre de doses actuellement disponibles et attendues pour cette période ainsi que les priorités fixées lors de réunions techniques et par le CNOPSAV du 18 février 2016 :

Vaccination de bovins avec du vaccin Mérial

-  1,82 millions de broutards âgés de 2,5 à 12 mois de ZR peuvent être vaccinés. Un droit à tirer de 80% de cette classe d’âge est attribué pour chaque cheptel allaitant de la ZR. L’éleveur appelle son vétérinaire sanitaire pour programmer la vaccination et choisit les animaux à vacciner, il n’est pas contraint de ne vacciner que des broutards ;
-  Des veaux tardifs des départements 09, 11 et 31 pourraient avoir besoin d’être vaccinés, leur recensement est en cours ;
-  Les besoins de vaccination pour transhumance en région Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon sont également en cours de recensement ;
-  La vaccination des outils génétiques collectifs (3 000 bovins) et de 20 000 reproducteurs bovins pour l’export est également prise en compte (enregistrement auprès de Races de France) ;
-  Une réserve d’Etat de 100 000 doses est constituée pour d’éventuelles mesures de police sanitaire et des imprévus.

Vaccination de bovins avec du vaccin Mérial ou du vaccin CZV

-  90 000 bovins laitiers de ZR peuvent être vaccinés. Des droits à tirer sont attribués par la DDecPP aux vétérinaires sanitaires en fonction de la taille de leur clientèle laitière ; ces doses sont attribuées pour une vaccination en mars. Le vétérinaire vaccinera les cheptels dans l’ordre de réception des commandes. L’éleveur appelle son vétérinaire pour passer commande. Une deuxième tournée de vaccination se fera pour les cheptels laitiers de ZR et de ZI dans le courant du mois d’avril, selon les doses restantes ;
-  Les cheptels souches allaitants pourront également bénéficier d’une deuxième tournée de vaccination en avril, selon les doses restantes.

Vaccination des ovins avec du vaccin CZV

-  Les ovins enregistrés par les GDS en ZR et en ZI seront vaccinés via une liste fournie aux vétérinaires sanitaires par la DDecPP. Un nombre de flacons sera attribué par élevage de manière à être au plus près de la commande passé tout en limitant le gaspillage de doses. Les GDS peuvent continuer à enregistrer et faire remonter à isabelle.tourette.fngds@reseaugds.com les commandes reçues pour un éventuel deuxième tour d’attribution de doses de vaccin.

Vaccination des ovins avec du vaccin Calier (vaccin bivalent 1, 8)

-  26 500 ovins des outils génétiques collectifs seront vaccinés (enregistrement auprès de Races de France) ;
-  25 000 ovins de Corse seront vaccinés pour la 3ème campagne de vaccination ;
-  Une réserve de 45 000 doses est constituée et mobilisable en cas de besoin.
Les animaux de ZI devant être vaccinés en vue d’une participation à un rassemblement en ZR doivent être enregistrés auprès de Races de France.
Un recensement des commandes pour les cheptels souches laitiers et allaitants permettrait de redistribuer les doses de vaccin non utilisées au 31/03/2016 et de préparer au mieux la vaccination à partir d’avril. GDS France est en cours de discussion avec la DGAl sur les éventuelles conditions d’enregistrement de ces commandes.

Divers

- L’Etat prend en charge les vaccins. Pour ce qui est de l’acte vaccinal, conformément à l’arrêté du 26/02/2016, la participation financière de l’Etat se limite aux interventions de primo-vaccination dont la première injection a eu lieu avant le 29 février 2016 et aux interventions de rappel effectuées avant le 29 février 2016. Ainsi tout acte réalisé à partir du 1er mars ne sera pris en charge sauf en rappel de primo-vaccination.
- Le vétérinaire tamponne le passeport de l’animal. Les vaccinations doivent être enregistrées dans le registre d’élevage.
- La vaccination peut être réalisée par l’éleveur s’il n’a pas besoin de certification.
- Pour les cheptels laitiers qui exportent des veaux en Espagne, un statut « cheptel vacciné » permettant la certification sera renseigné dans SIGAl. Une information sur le statut des cheptels vaccinés sera disponible sur le site web du Ministère.
- La vaccination contre le sérotype 4 est autorisée.