Accueil > Actions en région > Programmes Sanitaires > Certification IBR

Certification IBR

L’IBR est une maladie qui concerne exclusivement les bovins. Elle est réglementée nationalement par un arrêté ministériel, rendant obligatoire le dépistage annuel des animaux non connus positifs de plus de 24 mois, accompagné d’une vaccination ou d’une élimination en abattoir des animaux découverts positifs. (lien vers réglementation IBR)

Les éleveurs peuvent qualifier volontairement leur cheptel en IBR, ce qui permet de faciliter les échanges, avec les pays tiers notamment. Un cahier des charges national de qualification des cheptels est rédigé et mis à jour par l’Association pour la Certification en Santé Animale (ACERSA). Ce cahier des charges est adapté en région Languedoc-Roussillon dans le cadre du Schéma Territorial de Certification (STC).

Il existe deux qualifications : indemne en IBR (appellation A) ou contrôlé en IBR (appellation B). La particularité des cheptels sous qualification B est la possibilité de conserver des animaux de plus de 48 mois positifs et vaccinés. Seuls les animaux négatifs sont certifiés.

Schéma Territorial de Certification (STC)

Le STC a pour rôle de gérer les certifications en matière d’IBR et d’assister les éleveurs à se conformer au cahier des charges de qualification de leur cheptel. Le STC Languedoc-Roussillon possède une gestion régionale, et fût le premier dans ce cas en France. La coordination est assurée par la FRGDS LR. Il est composé des cinq GDS de la région, de la Fédération Régionale des Groupements Techniques Vétérinaires (FRGTV), des cinq Laboratoires Départementaux d’Analyses et des laboratoires d’analyses laitières (CIAL, LIAL, Galilait).

En cas de non-conformité au cahier des charges, une demande de dérogation peut être soumise à un comité restreint, constitué de 5 vétérinaires qui étudieront le dossier de manière indépendante (s’adresser à son GDS).

Télécharger le cahier des charges de la certification IBR

Bilan de campagne 2015-2016

Au 31 mai 2016, il y avait en Languedoc-Roussillon, 655 cheptels « indemne en IBR » et 31 « contrôlé en IBR », soit un taux de qualification de 23% sur la région. La majorité d’entre eux se situent en Lozère.
Ce taux est en progression lente depuis les 7 dernières années. Il s’accompagne d’une légère augmentation du pourcentage d’élevages dépistés positifs en IBR (prévalence cheptel 42%), essentiellement due à une diminution du nombre de cheptels dépistés. En effet, si on considère le nombre d’élevages positifs sur la région, il demeure stable : 1018 en 2015 et 1022 en 2016. La circulation virale reste stable et faible (incidence cheptel 2%). Le taux de réalisation des prophylaxies obligatoires a légèrement diminué (90% en 2016 pour 93% en 2015).

La marge de progression du taux de qualification est donc moyenne à faible selon les départements, tant que les élevages détenant encore des bovins positifs ne les élimineront pas. Dans un contexte d’évolution de la réglementation relative à l’IBR, l’assainissement des élevages doit devenir une priorité, afin d’augmenter les taux de qualification.

Pour toute information sur les modalités d’engagement, contactez votre GDS.