Accueil > Actualités > 31 dec 2015 : situation FCO, surveillance hivernale

31 dec 2015 : situation FCO, surveillance hivernale

Situation au 31 décembre 2015

Le nombre de foyers confirmés est désormais de 143 (60 A.P.D.I. ont été levés).

Les derniers cas enregistrés en Corrèze, dans l’Isère, la Saône-et-Loire et l’Yonne entraînent une modification du zonage.

Suite à l’analyse de la situation éco-épidémiologique et aux mesures de désinsectisation et de suivi entomologique prises dans la zone portuaire de Sète, celle-ci est exclue de la zone réglementée (Z.R.) et réintègre la zone indemne.

Aude ZR partielle
Gard ZR partielle
Hérault ZR partielle
Lozère ZR avec foyers
PO ZI

Mouvements

Cas général

  1. Mouvements depuis une zone indemne Les mouvements d’animaux, quelle que soit leur catégorie zootechnique, à partir de la ZI ne sont pas limités. Ils sont autorisés vers la ZR sans retour des animaux en ZI, et avec désinsectisation des camions après le déchargement et en tous cas avant de quitter la ZR.
  1. Mouvements depuis une zone réglementée Les mouvements d’animaux destinés à l’abattage, sont autorisés sous conditions. Les ruminants domestiques peuvent circuler librement au sein de la ZR. Le rassemblement de ces animaux est autorisé en ZR. Les animaux ne peuvent aller de ZR vers ZI que dans le respect de certaines conditions.

L’instruction du 18 décembre 2015 donne de détail des mesures en vigueur pour le mouvement des animaux, avec notamment les modifications suivantes :

  • Les animaux peuvent sortir de Z.R. 10 jours après la vaccination avec le vaccin Mérial (en deux injections) et 33 jours avec le vaccin Calier (pour les ovins, en une injection). Le R.C.P. du fabricant devra être respecté pour les autres vaccins ;
  • Sortie de ZR possible avec un contrôle PCR sur un échantillon d’animaux pour les lots d’ovins en zone saisonnièrement indemne ;
  • La DDecPP de destination doit être informée de l’introduction d’animaux avec le protocole désinsectisation et double PCR ;
  • L’abattage en ZI d’agneaux issus de ZR peut être différé jusqu’à 14 jours (au lieu des 24 heures précédemment accordées) si une procédure canalisée est assurée et si les animaux sont confinés ;
  • Semence fraîche ovine : sortie de ZR si les animaux sont vaccinés depuis au moins 60 jours ;
  • Les animaux valablement vaccinés des cheptels en APDI sont admis aux échanges ;
  • Les femelles gestantes doivent avoir été vaccinées avant insémination pour être admises aux échanges.

Surveillance hivernale

La réglementation européenne prévoit la possibilité de déclarer des « zones saisonnièrement indemnes » de FCO. Ces Zones sont déclarées par l’Administration à l’échelle d’un groupe de départements correspondant à la zone de piégeage. Cette déclaration repose sur le constat qu’il n’y a plus de vecteur en activité (le culicoïde, moucheron piqueur qui transmet la fièvre catarrhale ovine) et que le virus de la FCO ne circule pas non plus. Elle permet d’alléger les conditions de sortie de la zone réglementée : analyse PCR unique pour les bovins situés en zone saisonnièrement indemne depuis au moins 2 semaines ; réouverture de certains marchés comme l’Italie pour les veaux et la Turquie.

Zone saisonnièrement indemne = absence de moucheron piqueur + absence de virus

La surveillance entomologique (piégeage des culicoïdes) a révélé que les départements de la Lozère et des PO sont entré en période d’inactivité vectorielle. Les autres départements de la région présentent encore des signes de présence de culicoïdes.

  • Pour s’assurer qu’il n’y a plus de moucherons, 49 pièges sont disposés sur l’ensemble du territoire et relevés régulièrement.
  • Pour s’assurer que le virus de la FCO ne circule pas, il faudra faire des prélèvements de sang sur les animaux (tirage au sort).

Dans les départements où il n’y a pas eu de foyer de FCO en 2015 (Aude, Gard, Hérault, PO) :

  • Des analyses seront faites sur les prélèvements faits pour la prophylaxie IBR ou brucellose.

Dans les départements où il y a eu des foyers de FCO en 2015 (Lozère) :

  • Des analyses seront faites sur les prélèvements faits pour la prophylaxie IBR ou brucellose. Tous les bovins négatifs seront à nouveau prélevés 3 semaines après la prophylaxie pour vérifier qu’ils sont toujours négatifs (et démontrer ainsi que le virus ne circule plus).