Accueil > Actualités > Novembre 2016 : Influenza aviaire - Des foyers d’IAHP H5N8 en (...)

Novembre 2016 : Influenza aviaire - Des foyers d’IAHP H5N8 en Europe

Nouveau cas d’influenza aviaire hautement pathogène - H5N8

A la suite de la découverte de nouveaux cas d’influenza aviaire hautement pathogène H5N8 dans plusieurs pays d’Europe, et sur la base d’un avis de l’Anses, le ministère de l’Agriculture, de l’agroalimentaire et de la Forêt a décidé de relever le niveau de risque vis-à-vis de la maladie de "négligeable" à "modéré" sur l’ensemble du territoire national.
Vous trouverez en bas de page l’instruction de mise en application des mesures découlant de l’augmentation du niveau de risque.

Carte européenne des foyers et cas d’IAHP H5N8 déclarés en octobre-novembre 2016 (situation au 17 novembre 2016 -source OIE/ADNS/Empres-i).

Les cas détectés récemment chez nos voisins européens touchant plus particulièrement les oiseaux migrateurs, le ministère a également relevé le niveau de risque dans les zones humides qui concentrent la faune sauvage et constituent des arrêts sur la route des oiseaux migrateurs. Dans ces zones dites « zones écologiques à risque particulier » (voir carte ci-dessous), le risque vis-à-vis de l’influenza aviaire est désormais qualifié d’"élevé".

Cette élévation des niveaux de risque conduit à mettre en place sur l’ensemble du territoire des mesures de biosécurité renforcées, définies par l’arrêté du 16 mars 2016, afin d’éviter toute incursion éventuelle de ce nouveau virus sur le territoire national.

En zone à risque particulier, le confinement (ou la protection par des filets) s’applique aussi aux élevages commerciaux : une dérogation sera permise sous couvert de réduction des parcours et validation du plan de biosécurité par une visite du vétérinaire sanitaire. (AM 08/02/2016 modifié)

Les rassemblements de volailles sont interdits en zone à risque particulier.

La mise en mouvements des appelants et les lâchers de pigeons sont interdits sur tout le territoire métropolitain.

Le lâcher de gibiers est interdit en zone à risque particulier ; il est possible dans la zone à risque modéré sous couvert de mesures de traçabilité.
(AM. 16/11/2016 réglementant le transport ou l’utilisation des appelants dans les différentes zones géographiques)

Le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt souligne l’importance pour la filière avicole de ces mesures obligatoires de prévention qui sont destinées à nous prémunir de l’introduction en France de ce nouveau virus de l’influenza aviaire.

.
Source : Plateforme Esa